854 saint henri road

View the complete tour A Tour of St. Armand’s historical landmarks with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad

854 Saint Henri road the Hiram Moore Housre


854 chemin saint-Henri

854 Chemin St-Henri: Maison Hiram Moore

Le 6 décembre 1837, le propriétaire de cette belle demeure, Hiram Moore, apprend une inquiétante nouvelle : un groupe de Patriotes venus du Vermont occupe sa maison! Hiram a deux raisons de réagir rapidement : d’abord il est capitaine des volontaires de Saint-Armand; et puis, il s’agit de défendre sa belle maison toute neuve dont la construction ne s’est achevée que quelques mois plus tôt. Il saute à cheval, rameute sa compagnie de volontaires et part ventre à terre pour chez-lui.

Ce sera la bataille de Moore’s Corner, une violente escarmouche qui fera un tué du côté des Patriotes. Ces derniers se retirèrent au Vermont, réalisant qu’aucune percée ne pourrait se faire du côté de Saint-Armand. Hiram retrouva la paix de son foyer.

Le capitaine Moore (1798-1878) est né dans ce qui s’appelait alors la Province de New York, à Rhinebeck, comme beaucoup de Loyalistes venus vivre chez-nous après la guerre d’Indépendance américaine. Son père Nicholas (1760-1833), est venu s’installer à Saint-Armand avec sa famille en 1801. La famille Moore fait donc partie de la seconde vague de peuplement de Saint-Armand, de 1800 jusqu’à la guerre de 1812. L’épouse de Nicholas, née Streit, avait de la famille déjà établie à Saint-Armand.

Nicholas est d’origine allemande et signait son nom « Mohr ». Il dirigeait une manufacture de tannage de cuir aux États-Unis et en fera autant ici.

Quant à Hiram, il a fait un beau mariage, du moins en apparence. Il a épousé Louisa Willoughby, la fille d’un juge. Mais des lettres de ses concitoyens décrivent Louisa comme une femme autoritaire et quelque peu hautaine.

La maison Moore est bien celle d’un notable. Elle est d’inspiration georgienne quoique sa remarquable galerie couverte trahisse une influence Regency.