603 Dutch road

View the complete tour A Tour of St. Armand’s historical landmarks with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad

603 Dutch Road the Mitchell House


603 chemin Dutch, la maison Mitchell

603 chemin Dutch : La maison Mitchell

Cette maison, qui semble tirer derrière elle toutes ses dépendances, date de 1850. Ce fut celle de James Edward Mitchell, né en 1797.

James a pour père un des premiers pionniers de Saint-Armand, George Mitchell. George, comme le note le révérend James Reid dans son journal personnel, est né dans le comté d’Argyle en Écosse et est décédé ici à l’âge de 81 ans vers 1850. Il fut le premier meunier de notre communauté.

Son fils James est agriculteur mais s’implique aussi dans d’autres initiatives. En 1835, excédé par la quantité de voleurs de chevaux qui sévissaient dans la région et qui semblent avoir eu leur repaire à Dunham, Mitchell et ses deux voisins Tittemore et Krans créent la Society for the Detection of Horse Thieves of St. Armand. Leur but est simple : mettre hors d’état de nuire les voleurs de chevaux et rendre les animaux volés à leurs propriétaires légitimes.

Le fils de James, Charles Sewell Mitchell (1831-1884) héritera de la maison…et d’un intérêt certain pour les chevaux. Il est en effet sellier et fabrique, outre les selles, tout le harnais des chevaux de selle ou de trait. D’où, sans doute, la construction des dépendances à l’arrière de la maison.

L’année de son décès, Charles laisse la maison à son épouse, Mary Almira Olds
Les différentes branches de la famille Mitchell sont aussi propriétaires terriens dans le voisinage immédiat de la maison de James. Edward Brown Mitchell (1808-1898) y a des terres. On trouve aussi comme propriétaire dans les parages immédiats une veuve Mitchell.

Quant à cette jolie demeure elle est un autre magnifique exemple de logis Regency rural à Saint-Armand. Les aisseliers ouvragés de l’avant-toit et la belle porte centrée contribuent beaucoup à son charme.