Maison Rockwell

View the complete tour Waterloo - Sur les traces de nos fondateurs with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad

4805, rue Foster - Maison Rockwell

Cette élégante maison a été construite par Nathan O. Rockwell (1857-1934), vers 1901-1902. Entrepreneur de pompes funèbres et marchand, il avait acheté ce terrain en 1901 de Louis Bouchard, le manufacturier de chaises de Waterloo sous l’appellation de The Waterloo Wood Manufacturing Company… qui deviendra finalement la Roxton Mill & Chairs Ltd, situées au carré Foster.

4805, rue Foster - Maison Rockwell

Monsieur Bouchard avait acquis ce terrain-ci d’un nommé Huntington en 1882. Nathan Rockwell voulait y construire sa résidence, car son emplacement d’affaires, épicerie et magasin de chaussures, se trouvait juste en face, sur la rue Foster. N. O. Rockwell, qui avait aussi été élu maire de sa municipalité de 1922 à 1924, y a vécu jusqu’à son décès le 14 juin 1934.

Sa femme, Kate Laura Clark, née en 1860 et fille d’un des pionniers, l’avait précédé dans la tombe le 21 avril 1920. Les Clark-Rockwell avaient adopté une fille, Jessie Laura Snow, née en 1889. Cette dernière a épousé John James Patterson, électricien de son métier, un métier assez nouveau pour l’époque.

Mme Snow a donc hérité de la belle propriété des Rockwell et l’a conservée jusqu’en 1944 pour la vendre (15 000$) à Aurore Gingras qui l’a revendue deux ans plus tard à Claire Guertin. Le mari de cette dernière, Joseph Lippé, était un agent d’assurances bien connu et estimé des citoyens. Des logements furent ajoutés en arrière, donnant sur la rue St-Joseph. Elle fut par la suite vendue successivement à Stéphane Doucet et à Stéphane Fortin.

Cette résidence est depuis le 26 mai 1998 la propriété de Mme Colette Bélanger qui l’a, depuis, convertie en gîte du passant. Aucune pièce n’a été transformée ou n’a changé de vocation, même la salle de bain est encore à la même place avec à peine quelques adaptations. Toutes les boiseries d’origine ont été conservées dans un état remarquable. 

*Continuez de marcher en direction du centre-ville. Le prochain arrêt, l'Église St-Paul, se trouve avant les feux de circulation.