Il est intéressant de mentionner qu’à cette époque, la rue de la Cour était l’artère principale menant à Frost Village. En vertu de la Loi du Grand Voyer de 1796, cette rue devait avoir une largeur obligatoire d’au moins 20 pieds, ce qui lui donne encore fière allure de nos jours. Son nom actuel de rue de la Cour s’est imposé, notamment en raison du bureau d’enregistrement, qui fut utilisé par la Cour dès 1859.

L'architecture du premier bureau de poste était de style edwardien, avec des murs en angles qui longeaient le terrain triangulaire formés par la Main Street et la rue de la Cour. Il était appuyé sur un sous-bassement composé des mêmes pierres taillées à la main que celles de la Maison de la Culture. En 1928, le nouveau bureau de poste est apparu avec des murs de briques construits selon la méthode flamande.

Étant un établissement fédéral, il se devait d’être digne de représenter l’État tout en étant réalisé à un coût raisonnable. Cette construction, conçue en fonction des normes de l'époque, a été supervisée par le ministère des Travaux publics.

Datant de l’époque de l’entre-deux-guerres, le bureau de poste de Waterloo en témoigne sur le plan architectural, de par son plan rectangulaire, son élévation sur deux étages, son toit plat et son parement fait de briques rouges. Le soubassement est légèrement surélevé, particulièrement l’avancée centrale, qui comprend un portail de pierre taillée et une tour d’horloge avec colonnes et toit en dôme. Ceci contribue au prestige recherché par les constructeurs d’édifices fédéraux de l'époque.