Statue de Miss Claybelt

Une statue en hommage aux agriculteurs

Vous ne pouvez pas passer par New Liskeard sans remarquer cette gigantesque vache laitière faite de fibre de verre située sur le terrain du Little Claybelt Homesteaders Museum. C'est une Holstein-Friesian de 12 pieds de haut! Jerry Sherpherson est l’auteur de cette statue nommée Miss Claybelt qui rend hommage aux pionniers de l'agriculture de la région.

Sur place, le musée présente la vie des pionniers de la région de Little Claybelt, des années 1880 aux années 1950. Les expositions sont modifiées périodiquement pour soulever un intérêt constant auprès des visiteurs qui y retournent.

Cette statue difficile à manquer est une imitation d'un modèle plus petit fourni par l'Association laitière du Canada. C'est au début des années 80 que le conseil municipal de Dymond a mandaté M. Shepherdson pour construire cette œuvre.

Les débuts de l'agriculture pionnière au Témiscamingue

En mai 1879, le Frère Joseph Moffette sème la première poignée de graines de blé de la région du Témiscamingue ontarien. Les résultats sont inespérés pour cette terre au sol argileux. Les 90 boisseaux récoltés la première année se multiplient de saison en saison pour chacun des champs.

L'arrivée de nombreuses familles de colons, entre 1886 et 1910, marque le début de l'agriculture pionnière au Témiscamingue. Les colonisateurs s'activent à défricher la terre afin d'augmenter les superficies cultivables. En un rien de temps, des charrues tirées par les bœufs commencent à sillonner les coteaux.

Le climat parfait

Le climat et les conditions du sol font que cette région est idéale pour la production de canola, de foin et de blé mixte.

Camerise (haskap)

La camerise (la haskap) est une baie hybride qui convient très bien au climat nordique. On dit qu'elle a le goût de la framboise et de la myrtille, mais la camerise est de plus en plus populaire!

Personnage marquant

Un certain Charles Cobbold Farr travaillait jadis au poste du Fort Témiscamingue.

Un jour, en parcourant les rives du lac, il s’emballe pour un terrain situé à quelques dix kilomètres à l’ouest d’une rivière qui se déverse au bout nord-ouest du lac. Il achète le terrain auquel il donnera le nom d’ Haileybury.

Son but est de cultiver la terre et d’y amener des colons. Il est en contradiction avec les employés de la Compagnie de la Baie d’ Hudson qui ne pensent qu’à la traite des fourrures, alors que lui, a recours au gouvernement et à des spécialistes qui viennent étudier le sol. Ceux-ci en déduisent que des milliers d’acres sont cultivables, car les arbres sont mûrs pour l’abattage; les cours d’eau navigables sont nombreux, sans parler de la possibilité d'y découvrir du minerai.

Le gouvernement de l’Ontario cherche à contrer l’exode des jeunes fermiers vers l’Ouest-Canadien et les États-Unis. Il en profite pour offrir des terres à bon marché dans le Nord. Au Timiskaming, John Armstrong est nommé Agent des terres de la couronne. Il procède à l’arpentage de lotissement.

À propos

Les produits récoltés du temps de la colonisation fournissaient principalement les chantiers forestiers et les colons et la Mission Saint-Claude dont il est question dans un autre point d'intérêt de ce circuit. La survie des pionniers et celle de nombreux chevaux était ainsi assurée.

Ce n'est qu’à la fin du 19ième siècle que l’on a commencé à cultiver le riche sol de la région. L’agriculture a d'abord servi à nourrir les gens et les animaux, tandis que le surplus de vivres était vendu aux compagnies forestières. Les autochtones aidaient aussi les colons à essoucher, labourer, ensemencer et à récolter.

Aujourd’hui, notre région comprend plusieurs fermes laitières, fermes à bœufs ainsi que des fermes à bisons. La terre fertile favorise particulièrement la culture du blé, de l’avoine, du canola et des fêves soya. La culture de la camerie est aussi une nouveauté régionale que vous verrez au Verger du Terroir.



Share

On Facebook

On Twitter

With Messenger


Excerpt of
Sur la rive du lac Témiscamingue

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad