La maison Alexandre et Joseph-Roussille

L'autre maison jumelle Alexandre et Joseph-Roussille

Photo source: Scène d'hiver sur la rue Saint-Louis © SHRT Coll. Aimé Despatis. Musique: Mon père a fait bâtir maison / Collection Edward Ermatinger des chants de voyageurs (avant 1830), interprétée au violon baroque par Olivier B. Brault, violoniste de renommée internationale.


Le docteur Joseph-Alfred Duchesneau

Portrait du docteur Joseph-Alfred Duchesneau (1832-1905).

© SHRT FAD-021-009-9_J-A Duchesneau

À propos des «maisons jumelles» Roussille

Les constructeurs des maisons « jumelles » sont les descendants de Jérôme Roussille. Soldat du régiment du Languedoc, Jérôme Roussille a combattu sur les plaines d’Abraham en septembre 1759 et à la bataille de Sainte-Foy en avril 1760. Démobilisé, il vit d’abord à Sainte-Anne-de-la-Pérade avant de s’établir à Terrebonne en septembre 1765 et d’épouser Marie Josephe Paris en 1766. Il est ferblantier de métier.

Parmi les enfants du couple Roussille-Paris, nous retrouvons Noël Roussille, meunier. Celui-ci est le père de Noël-Théodore Roussille, maître-menuisier et cons­tructeur probable des deux maisons en pierre de la rue Saint­-Louis, l’une vers 1824 et l’autre vers 1826. Noël Roussille a deux frères: Alexandre et Joseph, maîtres­-ferblantiers, qui achètent à leur tour l'emplacement voisin de celui de leur neveu en 1825. C'est donc entre 1823 et 1827 que sont construites les deux maisons à deux étages et demi qui parent l'angle des rues Saint-Louis et du boulevard des Braves. À l’origine, ces deux maisons de style néoclassique à petits larmiers sont presque identiques; celle d’Alexandre et de Joseph a subi plus de modifications au cours des décennies.

Source : Les jumelles Roussille en 1948, @SHRT gracieuseté de M. Gérard Allard, QC.

Texte de la narration

Vous êtes tourné vers la maison Alexandre et Joseph-Roussille, de l’autre côté de la rue.

Les frères Alexandre et Joseph Roussille possèdent la maison construite en 1826 et y résident jusqu’en 1856, année du décès de Joseph âgé de 66 ans. Alexandre, l’aîné des deux, est décédé en 1841 à l’âge de 65 ans. Les héritiers vendent la maison qui a servi d'atelier de ferblantier pendant une trentaine d'années.

Jean­Baptiste Rolin, maître tailleur d’origine française, se porte acquéreur de l'immeuble qu'il transforme en boutique. En 1861, il embauche une dizaine d'employés dont sept logent chez lui: il y a un commis et un couturier qui touchent un salaire mensuel de 40$ ainsi que quatre couturières et une commis qui reçoivent pour leur part un salaire mensuel de 30$. 

Ces employés sont âgés de 18 à 20 ans. La boutique confectionne des vestes et des surtouts, et rapportant ainsi quelque 2400$ annuellement. Deux ans plus tard, Jean-Baptiste Rolin vend la maison pour des raisons encore mystérieuses considérant qu’il fait de bonnes affaires.

Le docteur Joseph Alfred Duchesneau l’achète en 1870 et l’habite ou la loue selon les divers postes et fonctions qu’il occupe jusqu’en 1902. Homme politique libéral, Alfred Duchesneau est un sérieux adversaire du conservateur Adolphe Chapleau dans le comté de Terrebonne. Malgré ses revers électoraux, le médecin natif de Sainte-Scholastique (Mirabel)  est nommé préfet du pénitencier de Saint-­Vincent-de-Paul en 1876. 

Depuis sa construction, la maison Alexandre et Joseph Roussille a surtout été utilisée à des fins artisanales, professionnelles et commerciales: boutique de ferblantier, atelier de couture, bureau de médecin, résidence des Pères du Saint-Sacrement, épicerie de la famille Allard, etc. Depuis 1976, on y trouve essentiellement des restaurants dont les plus connus sont l'Auberge de la Côte et l’Étang des Moulins du chef de renommée internationale Jean Cayer. 

Ces nombreux changements de vocation ont entraîné des transformations inévitables : disparition des cheminées doubles, ouverture d’une porte et construction d’un balcon à l’étage, fermeture d’une porte sur la façade ouest, etc.

Merci de continuer votre visite. À bientôt.
 
Une présentation de la Caisse Desjardins de Terrebonne, partenaire officiel.



Excerpt of
Le front bourgeois de Terrebonne | Circuit historique

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad