Sentier près du coin Frontenac et Belvédère

Bienvenue à la Porte des anciennes fabriques

Ce contenu vous est présenté par le Musée d'histoire de Sherbrooke (Mhist).

Le pivot du développement de Sherbrooke


Un petit char

En avril 1919, Henri Cabana et Henri Auray prennent la pose devant le tramway no 17 de la SRP.

Vue hivernale

En 1903, une passerelle piétonnière fait encore le lien entre les deux rives de la gorge de la rivière Magog. On aperçoit ici la centrale Frontenac, à partir du nouveau pont Wolfe (pont Hubert-C.-Cabana).

La première gare du CPR

Entre 1890 et 1909, la gare du Canadien Pacifique se trouve sur la rue Belvédère Nord, entre les rues Marquette et Frontenac (photo prise vers 1898).

La centrale Frontenac

En 1888, la centrale Frontenac, première centrale hydroélectrique de Sherbrooke, ouvre ses portes. On la voit ici durant l’été 1895.

La salle des machines

Vue de la salle des machines à l’intérieur de la centrale Frontenac en 1898.

Un nouveau barrage

Durant la reconstruction du barrage adjacent à la centrale Frontenac en 1917, ce dernier est avancé, et sa hauteur de chute, augmentée.

La Kayser dans les années 1920

En 1915, la compagnie Julius Kayser s’installe sur l’actuelle rue Frontenac. L’usine produit notamment des bas de soie. Important employeur du secteur manufacturier durant des décennies, elle ferme ses portes à la fin des années 1980.

Vue du quartier Centre-Sud

Dans les années 1910, le quartier Centre-Sud est l’un des plus densément peuplés de la ville, habité largement par les familles ouvrières. Dans cette vue prise du toit du Séminaire Saint-Charles-Borromée, on reconnaît notamment la rue Marquette et la cheminée de la Paton.



Share

On Facebook

On Twitter

With Messenger


Excerpt of
Randonnée urbaine | Sherbrooke

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad