Une position stratégique à Saint-Honoré

Saint-Honoré

Nous sommes à proximité de l’aéroport de Saint-Honoré. Celle-ci a été construite en 1942 afin de servir de base aérienne auxiliaire à celle de Bagotville. Elle servait également à protéger les barrages hydroélectriques de la région et les usines de la compagnie Alcan qui participait à l’effort de guerre.

© Ville de Saint-Honoré

Origine de Saint-Honoré

L’histoire de la paroisse commence en 1862, avec l’arrivée de M. Jean Petit qui, avec ses fils Honoré et Ludger, est le premier colon à s’établir à demeure sur les terres du village actuel de Saint-Honoré.

Plus tard, des colons de Baie-Saint-Paul, sous la direction du curé de la place, le révérend Nérée Gingras, forment la Société Gingras et s’établissent sur ces terres, défrichant des terrains, mais cette tentative de colonisation échoue et tout le groupe retourne à Baie-Saint-Paul.

Le nom Saint-Honoré rappelle le souvenir d'Honoré Petit, premier curé de l'endroit.

Les débuts agricoles

Les premiers défrichements du secteur ont lieu en 1848. D’ailleurs, une plaque dédiée aux fondateurs de Saint-Honoré se trouve sur le chemin des Ruisseaux.

En 1911, les principales industries de la petite communauté reposent sur l’agriculture, l’exploitation forestière et la transformation du bois dans les moulins à scie. Une fromagerie est présente.

© MRC Le Fjord-du-Saguenay

Des paysages urbains et ruraux

Le relief relativement plat de la municipalité a favorisé l’exploitation agricole sur presque tout son territoire.

Peu contraint par le relief et les cours d’eau, le réseau viaire composé de rangs et de chemins qui se rencontrent à angle droit prend la forme d’un quadrillage relativement régulier dans la plaine agricole.

Par ailleurs, la municipalité comprend plusieurs bâtiments agricoles d’intérêt, dont une grande étable dans le chemin du Cap.

© Patri-Arch

Une zone de convergence

La ville est comprise entre les rivières Valin et Shipshaw alors que la rivière Caribou en arrose le cœur.

L’aéroport a été déclaré surplus de guerre en 1946. Celui-ci a tout de même été conservé et joue depuis un rôle civil majeur pour la communauté, notamment en servant à des écoles de pilotage.

Le territoire de la ville de Saint-Honoré couvre une superficie de 192 kilomètres carrés et accueille une population de 6 178 personnes en 2021.

© Ville de Saint-Honoré

Dates historiques

1848, 1850 et 1920
Les cantons Tremblay, Simard et Falardeau sont proclamés.

1862
Arrivée des premiers colons

1942
Construction de l’aéroport

1910
Ouverture des registres de la paroisse de Saint-Honoré

1913
La constitution de la municipalité de paroisse
 



Share

On Facebook

On Twitter

With Messenger


Excerpt of
Circuit du terroir de Saint-Honoré

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad