Hôtel Château Laurier et Banque d'Hochelaga

Deux institutions phares au coin Madone et du Pont


Carte postale de l'hôtel

Le Château Laurier, certainement dans sa plus belle version, avant les agrandissements de Henri Sabourin dans les années 1940.

Crédit : SHGHL L001-S16-SS3-SSS1-D18-P21

L'Hôtel Château Laurier

L'Hôtel Château Laurier dans les années 1970. L'Hôtel était également le point d'arrêt des Autobus Voyageurs du trajet Abitibi-Montréal. 

Crédit : SHGHL L001-S16-SS3-SSS1-D18-P03

Prendre un verre de bière mon minou...

Le bar de l'Hôtel, exibant ses magnifiques boiseries, où les clients et les hommes revenant des chantiers forestiers pouvaient prendre un petit coup. 

Crédit : SHGHL L001-S16-SS3-SSS1-D18-P20

Un incendie ravageur

Un incendie se déclare au Château Laurier après que la foudre ait frappé un transformateur d'Hydro-Québec. 

Crédit : SHGHL L001-S16-SS3-SSS1-D18-P05

La place Laurier

La place Laurier, construite à l'emplacement de l'ancien Château Laurier et nommée en son honneur. 

Crédit : SHGHL L001-S16-SS3-SSS1-D21-P06

La première banque de Mont-Laurier

En 1912, la banque d'Hochelage devient la première institution du type à ouvrir ses portes à Mont-Laurier. Le bâtiment est ouvert au coin des rues les plus fréquentées du Haut-du-Village, soit du Pont et de la Madone.

Banque d'Hochelaga

La succursale de la banque d'Hochelaga, au coin de la Madone et du Pont. Rénovée dans ce magnifique style boomtown avec un très beau parapet qui déborde la ligne du toit.

Crédit : SHGHL L001-S16-SS3-SSS1-D11-P08

La bibliothèque municipale

De 1974 à 1989 le bâtiment d'origine de la banque d'Hochelaga abrite la bibliothèque municipale de Mont-Laurier. La structure retournera par la suite à sa vocation commerciale, hébergeant la Lunetterie Iris puis une succursale des pharmacies Proxim. 

Crédit : SHGHL L001-S16-D34-P15

Hôtel Château Laurier et Banque d'Hochelaga - Version textuelle

Vous êtes au coin sud-ouest de l’intersection des rues de la Madone et du Pont. De l’autre côté de la rue du Pont, vous pouvez apercevoir la Place Laurier, ainsi nommée en l’honneur d’un des hôtels les plus populaires de Mont-Laurier.

Pendant une bonne partie du siècle dernier, l’hôtel Château Laurier était le lieu de rencontre par excellence dans le Haut-du-village. En 1909, l’arrivée du chemin de fer à Mont-Laurier annonce un apport massif en nouveaux colons et en voyageurs qui chercheront à se loger de façon temporaire. L’industrie hôtelière explose à Mont-Laurier. Durant cette période, les hôtels Juteau, près de la gare, du Nord, sur la Madone, et Chartrand, là où vous vous trouvez, viennent s’ajouter aux hôtels déjà existant de la petite colonie. En 1920, l’hôtel Chartrand est victime d’un incendie et on reconstruit à sa place le Château Laurier, magnifique bâtiment de trois étages en brique rouge agrémenté d’une très belle galerie qui longe l’édifice sur deux de ses faces. L’hôtel comporte une quarantaine de chambres dont une douzaine viennent équipées de baignoires. Au rez-de-chaussée, un bar permettait aux clients, aux habitants du village et aux hommes de retour des chantiers d’étancher leur soif, au grand dépit des instances religieuses de la région, alors engagées dans ce qu’on nomme la lutte à l’intempérance, soit à la consommation d’alcool.

L’hôtel continuera de connaître un succès certain dans les décennies qui suivirent, particulièrement après le pavage de la route Montréal-Abitibi en 1940. M. Henri Sabourin, propriétaire de deuxième génération, procède à deux agrandissements dans les huit années suivant la fin de la construction de la route ajoutant lors du premier 25 chambres et 24 lors du deuxième. En 1976, Jean-Guy Sabourin, fils d’Henri et propriétaire de troisième génération vend l’hôtel à Roddy Whear. Peu de temps après, un malheur survient. La foudre endommage un transformateur d’Hydro-Québec qui à son tour déclenche un incendie dans la mythique institution laurier-montoise. Malgré les efforts des pompiers, le bâtiment est une perte totale et on doit reconstruire à neuf. Un complexe de locaux commerciaux est construit au même endroit, baptisé Place Laurier en l’honneur de l’hôtel qui y tenait place.

En diagonal avec vous, de l’autre côté de la rue de la Madone, face à la place Laurier, se trouve l’immeuble ayant abrité la première banque de Mont-Laurier : la banque d’Hochelaga. Le premier bâtiment est construit en 1912 au coin des rues du Pont et de la Madone. Il est rénové quelques années plus tard, recouvert de briques et agrémenté d’un parapet qui surmonte la porte en angle, qui donne sur le coin de la rue. En 1974, la banque d’Hochelaga, alors devenue la Banque Canadienne Nationale, ouvre de nouveaux locaux de l’autre côté de la rue du Pont et cède l’édifice à la ville de Mont-Laurier qui y loge sa bibliothèque municipale jusqu’en 1989. Par la suite, le bâtiment accueillera pendant longtemps une lunetterie Iris et est présentement occupé par la pharmacie Nancy Cloutier et Philipe Pelletier, affilié à la bannière Proxim.



Share

On Facebook

On Twitter

With Messenger


Excerpt of
Circuit historique du centre-ville de Mont-Laurier

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad