Théâtre Laurier

Les divertissements modernes font leur arrivée


Le cinéma Laurier vers 1935

Le bâtiment du théâtre Laurier, construit en 1921. Il faut toutefois attendre 1935 pour que la structure acceuille sa mission culturelle. 

Crédit : SHGHL L001-S16-SS3-SSS1-D23-P03

Vers 1944

Le théâtre Laurier. On peut voir à l'affiche les films américains Cover Girl et Home in Indiana, tout deux sortis en 1944.

Crédit : SHGHL Fonds Famille Godard P096-C05-P004

Vers 1988

En 1988, le film Rain Man est à l'affiche à Mont-Laurier, mettant en vedette Dustin Hoffman et Tom Cruise. Au sous-sol, une salle de quille offre un dégourdissement bien mérité après deux heures assis dans une salle sombre. Aujourd'hui, le salon de Quilles est une troisième salle de projection.

Crédit : SHGHL L001-S16-SS3-SSS1-D23-P04

Le théâtre Laurier - Version textuelle

Devant vous se dresse le cinéma Laurier, institution culturelle établie dans notre petite ville depuis près d’un siècle maintenant. C’est vers 1935 que Léopold Florant ouvre le Théâtre Laurier pour offrir à ses concitoyens un endroit dédié au divertissement. Car les premiers films projetés dans le village prédate l’ouverture du commerce de Florant, plusieurs projections ayant été organisées dans les années précédentes à la salle communale Génier et au Séminaire. Mais avec l’ouverture du théâtre Laurier, laurier-montoises et laurier-montois ont une salle de projection permanente qui offre du divertissement sur demande.

Pendant quelques années les films présentés dans la salle sont muets. Un pianiste, J.A. Boisvert, accompagne les projections d’une musique qu’il improvise en se calquant sur le rythme de ce qu’il voit à l’écran, en temps réel.

Quatre ans après l’ouverture du Théâtre Laurier, Alfred Gauthier ouvre trois allées de quilles dans le sous-sol du bâtiment, offrant ainsi aux habitants du village une autre source de divertissement. Et quelques années plus tard, les habitants du village pourront s’émerveiller des progrès technologiques devant un film parlant.

Théâtre et autres représentations artistiques sont aussi à l’honneur dans le petit commerce de Léopold Florant. On y présente notamment de grandes pièces de théâtre tirées d’auteurs classiques, mais aussi du théâtre populaire. En 1945, le pièce Aurore l’enfant martyr connaît d’ailleurs un succès retentissant sur les planches du Théâtre Laurier.

Entre les numéros de comédie de Olivier Guimond, du vaudeville de La Poune ou encore les spectacles musicaux de Tommy Duchesne et son orchestre, la variété était au rendez-vous et l’institution culturelle permet à tous de trouver un peu de plaisir à une époque où la vie est dure.

Le théâtre Laurier, aujourd’hui renommé Cinéma Laurier, offre toujours aux laurier-montois l’occasion de s’évader le temps d’un film.



Share

On Facebook

On Twitter

With Messenger


Excerpt of
Circuit historique du centre-ville de Mont-Laurier

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad