École secondaire catholique Algonquin

Première école secondaire francophone de North Bay

Construit en 1930, ce bâtiment abrite l'École secondaire catholique Algonquin, l'une des premières écoles secondaires de langue française en Ontario et la première école secondaire francophone publique de North Bay.

Règlement 17

En 1912, le gouvernement de l'Ontario adopte le Règlement 17, une mesure qui déclenche une crise sans précédent. Le Règlement 17 limite le français comme langue d'enseignement et de communication aux deux premières années de l'enseignement primaire dans les écoles ontariennes. Il a fallu attendre jusqu'en 1944 pour obtenir le droit à une éducation en français.
Bien que le règlement ait été annulé depuis un certain temps, jusqu'à ce que l'École secondaire catholique Algonquin ouvre ses portes, la seule option pour une éducation en français à North Bay était celle d'une petite école privée.  

Bien qu'elle ait été fondée en 1968, l'École secondaire catholique Algonquin n'a pas eu son propre bâtiment pendant plusieurs années et a été obligée de fonctionner dans l'une des écoles anglophones de la ville.  Les cours avaient lieu le soir, une fois que les élèves anglophones étaient partis pour la journée.
L'école a finalement déménagé dans son bâtiment actuel, qui avait auparavant servi de North Bay Collegiate Institute and Vocational School, puis d'Algonquin Composite School.

Éduquer les francophones du Nord

Le Centre d'apprentissage du Nord-Est de l'Ontario (CANO) est un centre où les jeunes (14 ans et plus) et les adultes francophones peuvent poursuivre leur éducation afin d'obtenir leur diplôme d'études secondaires (DES).

Le centre est convivial et accueille les étudiants dans un environnement non traditionnel. Le succès de CANO North Bay a conduit le conseil à ouvrir CANO Timmins en 2011, suivi de sites à Cochrane, Kapuskasing et Sturgeon Falls.

Hisser le drapeau

Flotté pour la première fois à l'Université de Sudbury le 25 septembre 1975, le drapeau franco-ontarien symbolise à la fois les ruptures et les continuités de l'histoire de la minorité linguistique qu'il représente.

Un symbole de l'héritage franco-ontarien

Conçu en juillet 1975 par Gaétan Gervais, un jeune professeur d'histoire à la Laurentienne, et Michel Dupuis, un étudiant en sciences politiques qui avait suivi des cours avec Gaétan, le couple a demandé à Jacqueline England de coudre le premier drapeau.

Le drapeau a été progressivement adopté par la communauté franco-ontarienne de tout l'Ontario et est devenu un symbole important du patrimoine et de l'identité franco-ontariens, ainsi que de la lutte pour les droits et l'éducation en langue française dans la province.



Share

On Facebook

On Twitter

With Messenger


Excerpt of
Manger, prier, aimer à la manière de North Bay

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad