Au bord du Lac Nipissing

Chief Commanda II

Vous êtes dans le secteur riverain de North Bay, lequel est adjacent au centre-ville. L'une des principales caractéristiques de cet endroit est la marina de North Bay qui abrite des cales de bateau et le très populaire Chief Commanda II, un navire à double coque entièrement en aluminium de 320 passagers. Ce bateau peut atteindre une vitesse de croisière de 13 nœuds, soit 25 km/h.

Le navire est équipé de deux bars, de toilettes accessibles aux handicapés, d'un casse-croûte et d'un barbecue en plein air. 

Croisière sur les eaux du lac Nipissing

Le Chief comporte trois ponts. Le pont principal et le deuxième pont sont fermés avec une zone d'observation extérieure tandis que le pont supérieur est ouvert avec des sièges et des places debout, où les passagers peuvent profiter du soleil et d'une vue de première classe... l'occasion parfaite pour prendre des photos. 

Le Chief Commanda original se trouve plus loin sur le quai et a navigué sur les eaux du lac Nipissing et de la rivière des Français de 1947 à 1974. Il sert maintenant de restaurant au bord de l'eau à North Bay, appelé "The Boat".  

Le joyau de North Bay

Populaire auprès des résidents et des visiteurs, le front de mer recèle de nombreux petits trésors, dont une promenade de 3 km, des musées, des restaurants, des quais et des plages.  

Les mystérieuses îles Manitou

À seulement 10 km au sud-ouest de North Bay sur le lac Nipissing, vous pourrez observer les mystérieuses îles Manitou. Ces cinq îles sont facilement repérables depuis les rives du front de mer de North Bay. Les îles Manitou ont parfois été surnommées îles du diable ou îles fantômes et on dit qu'elles sont maudites.  

Mythes et légendes

Le lien entre les autochtones et les îles remonte à des siècles et se reflète dans le nom Manitou.  La légende veut qu'une jeune fille autochtone de Nipissing soit tombée amoureuse d'un brave Iroquois ennemi qui a été capturé et brûlé sur le bûcher sur l'une des îles.  La jeune fille sauta dans le feu et périt aux côtés de son véritable amour.   

Une autre légende veut que le Grand Manitou, la plus grande des cinq îles, vous parle si vous pagayez trop près. Certains disent qu'il s'agit simplement d'un gargouillis d'eau qui entre et sort des anciens tuyaux volcaniques dont les îles sont composées, tandis que d'autres croient que les "voix" avertissent les pagayeurs de ne pas s'approcher !

Ces légendes, ainsi qu'une série d'événements mystérieux et inexpliqués, ont même conduit Ontario Parks à déconseiller le camping de nuit sur les îles.

L'exploitation minière des Manitous

Bien qu'il soit difficile de le croire en les regardant aujourd'hui, dans les années 1950, les îles abritaient un important complexe minier.  La présence d'uranium et d'autres minéraux a été découverte, et une opération minière complète a été développée, y compris un puits de 442 pieds et de nombreux passages horizontaux dans la zone sous l'eau. 

Réserve naturelle provinciale

Des millions de tonnes de minerai ont été retirées de la mine, et une usine pilote de traitement a été établie directement au nord, sur la rive du lac Nipissing.

Lorsque les Manitous sont devenus une réserve naturelle provinciale en 1990, le plan de gestion proposait la préservation du chevalement, un nouveau quai et des panneaux d'interprétation et de signalisation dans le cadre du plan de 20 ans.  Peu de choses ont été faites et le chevalement s'effondre lentement et ne sera pas réparé.  

La visite des manitous est autorisée mais pas encouragée et ils retournent lentement à leur état naturel.  

Plus qu'un simple cadran solaire

Telle une sentinelle au bord de l'eau, le cadran solaire de North Bay représente la communauté entière, qu'elle soit anglophone, francophone, autochtone ou métisse.  

Le cadran géant est accompagné d'un mode d'emploi qui explique le fonctionnement des cadrans solaires et la façon de le "lire".

La création d'un chef-d'œuvre

En 1991, Les Compagnons des francs loisirs ont lancé un appel à propositions pour créer une sculpture pour le front de mer de North Bay. Les gagnants du concours étaient les artistes renommés Michele Lapointe et René Rioux de Montréal.  

Les artistes sont venus à North Bay pour réaliser cette sculpture de cadran solaire. Ils ont séjourné dans la résidence du Canadore College et ont pu utiliser le studio de poterie du campus principal pour créer leur chef-d'œuvre.

Le cadran elliptique est en fait composé de briques, dont certaines portent des chiffres, insérées dans la terre végétale autour du gnomon.



Share

On Facebook

On Twitter

With Messenger


Excerpt of
Manger, prier, aimer à la manière de North Bay

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad