La maison ancestrale des Lebel

Maison de ferme des Lebel, côté sud

Maison de ferme des Lebel ou cottage des Hickson, au sud du chemin.

Lors des grandes vacances, la demeure du fermier devenait le cottage du villégiateur.  Les cultivateurs fournissaient l'eau et le bois à leurs locataires.  Certains aménagèrent un terrain de tennis ou de croquet, et même un sentier vers la cabine de bain.  Vers 1880, Joseph Hickson, directeur général de la compagnie du Grand Trunk, fit construire, à ses frais, deux petites annexes aux extrémités de la demeure des Lebel.

Source photo:
Dessin d'Eugene Haberer, détail d’un dépliant publicitaire du St. Lawrence Hall, 1901, Musée du Château Ramezay (Carte #15, Cacouna Illustré, 2001)


Maison ancestrale des Lebel, vers 1900

Maison ancestrale des Lebel, vers 1900.

Selon le papier terrier de 1825, Jean-Baptiste fut l’un des 167 premiers propriétaires terriens de la seigneurie LeParc.  Quelques années plus tard, son fils Hyacinthe fit construire une grande maison de ferme entourée de toutes les dépendances voulues.  Six générations de Lebel s’y sont succédées pendant plus de 150 ans.  Cette maison ancestrale, qui se démarque par son larmier cintré typique de la région de Kamouraska, était adaptée aux goûts et aux besoins du cultivateur et des locataires saisonniers.

Source photo:
Musée du Bas-Saint-Laurent, Fonds Belle-Lavoie


Courses de chevaux dans les champs

Courses de chevaux dans les champs.

Des courses de chevaux étaient organisées dans un champ, au sud de la demeure des Lebel.  Les amateurs s’y rendaient en passant par le petit chemin clôturé, à l’ouest de la maison.

Source photo:
Archives Nationales du Québec, Fonds Livernois
Encart: Journal Morning Chronicle, 16 août 1870




Excerpt of
La grande randonnée

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad