Accueil du marais Provancher

Bienvenue au marais Léon-Provancher


Beaucoup plus qu’un marais

La Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher est beaucoup plus qu’un marais. En effet, le territoire recèle plusieurs types d’habitats. Le circuit d’été vous conduira tant en forêt qu’auprès du fleuve et le long du ruisseau Desroches.

photo: Vue du fleuve St-Laurent, © Yvan Bédard

L’abbé Léon-Provancher

Ce grand naturaliste a vécu au XIXe siècle (1820-1892). Léon Provancher fondait, en 1868, la revue scientifique Le Naturaliste canadien. Celle-ci est encore publiée de nos jours par la Société Provancher, ce qui en fait l’une des plus anciennes revues scientifiques de langue française au Canada. Vous pouvez vous la procurer en ligne sur le site de la Société Provancher (https://www.provancher.org/le-naturaliste-canadien) ou encore sur Erudit (https://www.erudit.org/fr/revues/natcan/).

Photo: © Collection Université Laval

Historique de la gestion du site

Le site, autrefois agricole, a été acquis en 1988 par la Fondation de la faune du Québec. Il est protégé dans le cadre du Plan nord-américain de gestion de la sauvagine (PNAGS). En 1996, il a été cédé à la Société Provancher, qui en assure maintenant la gestion et la mise en valeur. En 2005, le territoire du marais a obtenu le statut officiel de réserve naturelle. Cette réserve naturelle est accessible au public, ce qui n’est pas le cas de toutes celles constituées en territoire privé au Québec.

Une réserve naturelle à deux plateaux

La présence de deux plateaux séparés par une falaise a favorisé la vocation agricole du territoire jusqu’au milieu du XXe siècle. Ce passé agricole continue d’influencer la diversité de la végétation et des habitats qu’on y trouve aujourd’hui. En circulant, vous visiterez les deux plateaux.

Photo: Vue topographique (3D) de la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher, © Yvan Bédard

Pour une visite respectueuse

De nombreuses personnes visitent chaque année la réserve naturelle, accessible en toute saison. Chaque visiteur doit avoir pour objectif de ne laisser aucune trace de son passage.

Nous vous demandons donc de respecter les divers habitats en circulant seulement dans les sentiers, de ne pas stimuler les oiseaux par des enregistrements, d’être respectueux des autres visiteurs, de vous comporter de façon sécuritaire, de garder les lieux propres et de tenir les chiens en laisse.

Retenez également qu’il est interdit de faire des feux ou de camper sur notre territoire, et que seuls les piétons ont le droit de s’y promener. Méfiez-vous aussi de l’herbe à puce!

Photo: Sentier de la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher, © Yvan Bédard

Un aperçu

L'été offre une période d’activité intense au marais. Avec le soleil et la chaleur, la végétation croît et les fruits formés grossissent, puis mûrissent. Les oisillons apprennent à voler et deviennent autonomes.

En août, les canards femelles laissent leurs jeunes pour muer dans le même secteur d’élevage des jeunes. On ralentit. Vive les vacances! Prenons le temps de faire de belles observations, et ce, quel que soit le temps qu’il fait. Même les jours de pluie, vous verrez le merle d’Amérique actif et comblé par un menu copieux de vers de terre… Les pauvres! Ils sortent de terre pour ne pas être noyés lorsque le sol devient gorgé d’eau.

Photo: Merle d'Amérique, © Yvan Bédard

Le chant du merle d'Amérique




Excerpt of
Les saisons au marais Provancher - L'été

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad