Stationnement du 2936 Dupras

View the complete tour À la découverte du Mascouche d'autrefois with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad

La première salle municipale


L'ancienne salle municipale

Le premier édifice municipal de Mascouche a été érigé à l’automne 1916 près de l’église sur la rue “Nouvelle”, ouverte l’année précédente. Le terrain a été acheté de la famille Dupras.  La salle paroissiale a été construite par l’entrepreneur mascouchois Rodrigue Lapointe, d’après les plans de l’architecte montréalais Charles-Aimé Reeves, grand-père de l’astrophysicien Hubert Reeves.

Chapeautée d’un clocheton d’inspiration victorienne, la bâtisse en briques à deux étages comprenait entre autre une scène de théâtre.  Transportée par corvée, la brique de sable des murs extérieurs était une gracieuseté de la Briqueterie Harding du rang Saint-Pierre qui a reçu, en contrepartie, une exemption de taxes municipales pour quinze ans!  Le nouvel édifice a été inauguré lors de l’assemblée régulière du conseil municipal du 4 décembre 1916, sous le mandat du maire John Alexander.

À compter de 1920, le rez-de-chaussée a été aménagé pour accueillir des classes temporaires durant la construction du nouveau collège La Mennais.  À la fin de cette décennie, le Dr Gérard Mathieu y a fait des autopsies et plus tard s’installe l’unité sanitaire des cliniques de vaccination. Un atelier de couture de vêtements y sera actif de 1956 à 1978.

C’est au deuxième étage que le conseil et la cour municipale tenaient leurs réunions jusqu’en 1978, avant son déménagement à la salle du conseil près de l’hôtel de ville (l’ancienne dépendance du couvent des sœurs de la Providence).

La salle pouvait accueillir jusqu’à 400 personnes à la fois et servait souvent de salle de réception et de banquet pour les mariages, les ordinations et les funérailles.  Des organisations de loisirs et de sports et divers organismes y tiendront une multitude d’événements tels des matchs de lutte, des tombolas, des pièces de théâtre et des vues animées.

En 1978, l’édifice de la rue Dupras a été converti pour les besoins du service des loisirs de la ville.  Dès lors et au cours des années suivantes, le rez-de-chaussée du Centre récréatif va abriter divers organismes communautaires.  Devenu désuet et dangereux, le Centre récréatif a été démoli le 7 juin 2010 pour faire place à l’entrée principale du nouveau Centre sportif René-Lévesque.


Salle municipale

La salle municipale en 1978.

Collection: Comité du 250e anniversaire de Mascouche


Le personnel de la briqueterie vers 1916

Transportée par corvée, la brique de sable des murs extérieurs de la salle municipale, était une gracieuseté de la Briqueterie Harding du rang St-Pierre à Mascouche. L'entreprise a reçu en contrepartie, une exemption de taxes municipales pour quinze ans !

Collection: Jean-Claude Coutu


C.-A. Reeves (1878-1948)

La salle paroissiale a été construite par l’entrepreneur mascouchois Rodrigue Lapointe, d’après les plans de l’architecte montréalais Charles-Aimé Reeves, grand-père du célèbre astrophysicien Hubert Reeves.

Collection: Montreal Old and New, 1915


Tuiles embossées

Des tôles décoratives embossées paraient le plafond et les murs du 2e étage de la salle municipale.

Collection: Jean-Claude Coutu


Démolition de la salle en 2010

Devenu désuet et dangereux, le Centre récréatif a été démoli le 7 juin 2010 pour faire place à l’entrée principale du nouveau Centre sportif René-Lévesque.

Collection: Jean-Claude Coutu