Le Pontiac aux portes d’Ottawa

Le Pontiac désormais aux portes d’Ottawa

Avant la construction de la voie ferrée, les seuls moyens de transport pour relier le Pontiac étaient le cheval ou le bateau à vapeur. Le voyage en bateau à vapeur se faisait par étape : passagers et marchandises devaient changer de bateau à chaque obstacle (rapides, chutes d’eau). En 1871, il fallait deux jours pour rejoindre Ottawa depuis Waltham, au prix de 5 $.

Le train changea radicalement la manière de voyager dans le Pontiac : le trajet était direct et ne prenait plus que trois heures. Le billet coûtait 2,75 $ pour les passagers, et 50 sous pour 100 livres de marchandises. 

En quelques décennies, la répartition démographique dans le Pontiac a subi de grands changements. Les villages qui étaient situés le long de la rivière se sont peu à peu vidés au profit de ceux traversés par la voie ferrée. Ainsi, Portage-du-Fort qui était un des plus importants arrêts du bateau à vapeur, a perdu 400 habitants en l’espace de 30 ans, alors que Shawville en gagnait 300 et Fort-Coulonge, plus de 600.




Excerpt of
Le Cycloparc PPJ: Une histoire de train dans le Pontiac

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad