Saint-Honoré

Église Saint-Honoré

Au 3560, boulevard Martel

Le nom de la paroisse Saint-Honoré a été choisi en l’honneur du député Honoré Petit qui a contribué à sa fondation en offrant les terrains pour la construction de l’église et du presbytère.

L’église en pierre, de style roman-gothique, a été conçue en 1916 par l’architecte Alfred Lamontagne et construite par les maçons André Fortin et Gaudiose Tremblay, ainsi que par le charpentier Thomas Pagé. Plusieurs éléments contribuent à la beauté du site, notamment le presbytère et le monument du Sacré-Cœur érigé en 1927 ainsi qu’un orgue à tuyaux unique.

Cette église est la seule de la MRC du Fjord-du-Saguenay à détenir le statut juridique d’œuvre d’art reconnu depuis 1967 grâce aux anges à la trompette ornant sa façade, qui ont été sculptés par Louis Jobin, célèbre pour ses œuvres de nature religieuse.

Photo : Diane Dufour

Sentier de la rivière Shipshaw

Sur le 4e Rang, à Chute-aux-Galets

Ce sentier pédestre permet de profiter de superbes paysages en bordure de la rivière Shipshaw. On y accède par la rue de l’Hôtel-de-Ville, après le pont, tout en haut de la côte. Après avoir franchi la passerelle enjambant la rivière Shipshaw, on se trouve à la jonction des deux trajets proposés par ce sentier.

Le trajet de gauche, de près de quatre kilomètres, permet de se familiariser avec les oiseaux présents et la géologie du site. Le trajet de droite, de plus d’un kilomètre, se fait en majorité sur un trottoir de bois. Jalonné de panneaux d'interprétation de la nature, il mène à un belvédère d’où l’on peut apercevoir un bâtiment désaffecté, un vieux pont couvert, une chute d'une hauteur de plus de 20 m et le barrage de la Chute-aux-Galets.

Photo: E6, S7, SS1, P3086-62 | Fonds ministère de la Culture et des Communications - Office du film du Québec | Pont couvert et chute sur la rivière Shipshaw, Saint-Honoré, comté de Chicoutimi | Neuville Bazin- 1962
 

Place du centenaire

Place du centenaire (100, rue Paul-Aimé-Hudon)

Afin de commémorer le premier centenaire de Saint-Honoré en 2013, huit panneaux d’interprétation portant sur des sujets historiques ont été installés à des endroits stratégiques de la municipalité. Les thèmes qui y sont traités: les anges et les cloches de l’église, l’ancien et le nouveau presbytère, l’épicerie Fillion, les premières écoles, monsieur Jean Fortin et la guerre 1939-1945. Un dernier panneau, installé au centre récréatif, détermine cet endroit comme « Place du centenaire ».

Photo : Diane Dufour

Aéroport de Saint-Honoré

Au 203, rue de l'Aéroport

L’aéroport de Saint-Honoré est construit en tant que base auxiliaire de l'aéroport de Bagotville en 1942. La fermeture des deux aéroports survient en 1945.

C’est avec l’arrivée du Club d’aviation du Saguenay (1959), de l’Aéro Club Vol-Air et de Mont Valin Aviation (1965) que l’aéroport commence à reprendre vie. En 1967, le gouvernement du Québec fait l’acquisition d’une partie du terrain et des pistes.

Au fil des ans, d’autres locataires se sont ajoutés et l’implantation du Centre québécois de formation aéronautique du Cégep de Chicoutimi sur le site amène la construction d’une tour de contrôle en 1970.

Photo et texte: Michel Bergeron (don de Francis Dufour)

Maison Petit

Au 4000, chemin du Cap

Les premiers défrichements de Saint-Honoré ont lieu en 1848. Le relief essentiellement plat de ses terres a, au cours de son histoire, favorisé le développement de l’agriculture sur presque tout le territoire.

Saint-Honoré est une plaine agricole au relief régulier, ponctuée d’un quadrillage formé de rangs et de chemins qui se rencontrent à angle droit. Plusieurs bâtiments agricoles ont été conservés sur les terres, dont celle appelée la Maison Petit, construite en 1880, que l’on peut apercevoir le long du chemin du Cap.

Photo: Collection Sylvie Perron et Éric Bouchard



Excerpt of
La MRC du Fjord-du-Saguenay, espace d'inspiration

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad