L'Anse-Saint-Jean

Église Saint-Jean-Baptiste et cimetière

Au 261, rue Saint-Jean-Baptiste

Le premier presbytère de L’Anse-Saint-Jean a été érigé en 1858, soit trois ans avant la fondation de la paroisse Saint-Jean-Baptiste en 1861, l'une des premières paroisses du Bas-Saguenay.

La construction de l’église en 1890 a été réalisée sur le site de l’ancienne chapelle. Œuvre de l’architecte David Ouellet et du maçon-charpentier Louis-Nérée Tremblay, il s’agit de la plus vieille église sur le territoire de la MRC du Fjord-du-Saguenay.

En 1967, un agrandissement vers la sacristie a modifié l’apparence d’origine du décor intérieur, dont celui du chœur. L’église Saint-Jean-Baptiste est localisée sur un promontoire, au cœur du faubourg.

À l’intérieur, on y trouve une statue en bois représentant saint Jean-Baptiste réalisée par l’artiste Louis Jobin en 1883. Le cimetière de L’Anse-Saint-Jean, bien conservé, compte encore des croix en fer forgé et de fonte ainsi que quelques monuments, dont un en bois datant de 1888.

Photo: Collection municipale

Mont Édouard

Au 67, rue Dallaire

La station de ski Mont-Édouard est née en 1989 du rêve ambitieux de membres de la communauté de L’Anse-Saint-Jean de faire de leur montagne un lieu de glisse unique.

Nommée en l’honneur du trappeur d’origine innue Édouard Moreau, cette station compte plus d’une trentaine de pistes aménagées pour tous les calibres de skieurs. La montagne possède un dénivelé skiable de 450 m et permet la pratique d’une panoplie d’activités sportives dans un décor époustouflant. 

Une tour d’observation ainsi que plusieurs belvédères offrent des points de vue exceptionnels sur trois vallées glaciaires.

Photo: Marie Brunet

Rivière Saint-Jean-Saguenay

Sur le chemin Saint-Thomas Nord

La rivière Saint-Jean prend sa source dans le lac Brébeuf. Longue de 40 km, elle offre un total de 52 fosses à saumon sur environ 10 km de son parcours.

À la fin de la décennie de 1850, certains membres de la famille Price établissent, près de l’embouchure de la rivière, un camp de pêche qui accueille de nombreuses personnalités du monde des affaires, des arts et de la politique. Actif pendant plus d’un siècle, il demeure la propriété de la famille Price jusqu’en 1994, année où la gestion de l'exploitation de la rivière est confiée à la Corporation de gestion de la rivière Saint-Jean–Saguenay (CGRSS). 

Texte: Exposition Histoires de pêche du Musée du Fjord, 2014

Photo: SHS-P2,S7,P10974-01

Quai de L’Anse-Saint-Jean

Au 355, rue Saint-Jean-Baptiste

Construit en 1875 par le gouvernement fédéral, le quai de L’Anse-Saint-Jean a exercé un rôle de premier plan dans l’essor du village. En plus de permettre la communication et le commerce avec l’extérieur, il sert de port de refuge et d’attraction majeure pour les habitants de L’Anse. Au début de 1960, le transport routier entraîne son déclin. 

Depuis la fin des années 1970, le quai a repris de la vitalité et est au cœur de la vocation récréotouristique de la municipalité.Le site rappelle une importante tradition de construction navale.

Texte: Collection municipale

Photo: SHS-P2, S7, A02-1-P06

Pont couvert du Faubourg

Sur la rue du Faubourg

Construit en 1929 pour faciliter les échanges et les contacts entre les citoyens des deux côtés de la rivière Saint-Jean, ce pont a été réalisé par Auguste Beaudet avec l’aide de journaliers locaux et d’artisans. Il donne un cachet champêtre particulier au paysage. Ce pont a été entraîné par les glaces lors de la forte crue printanière de 1986.

Remis en place en décembre de la même année, il est le seul témoin des quatre ponts couverts qui reliaient autrefois les deux rives. Ce pont figura sur le verso du billet de 1000$ canadiens de 1954 à 1992. On y expose aujourd’hui des œuvres d’artistes locaux.

Photo: Marie Brunet



Excerpt of
La MRC du Fjord-du-Saguenay, espace d'inspiration

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad