Maison Edgarton

Au 560 et 441, rue de la Cour


La maison Edgarton, au 560, rue de la Cour

Il arrive quelques fois que la fonction ait plus d’importance que la personne qui l’exerce. C’est le cas du registrateur du comté de Shefford, Joseph B. Edgarton, dont le rôle est d’enregistrer les actes légaux que lui font parvenir les notaires et les avocats, pour autant qu’ils concernent des propriétés du comté de Shefford.

À une époque où c’est encore l’agriculture qui domine l’économie régionale et où les transactions foncières se multiplient sous l’impact d’un développement accéléré, le registrateur est garant de la protection des droits immobiliers des citoyens. C’est assurément un rôle crucial.

Sur la photo : l'ancienne Cour municipale.

L'Église Universaliste, au 441, rue de la Cour

Au début des années 1880, le protestantisme fleurit à Waterloo. Ainsi, pas moins de huit confessions religieuses protestantes cohabitent dans le village; anglicans, méthodistes, universalistes et adventistes représentent les plus populaires.

Le dynamisme de ces religions dissidentes impressionne. Avec moins de100 fidèles, les universalistes réussissent non seulement à construire leur église, mais aussi à la maintenir vivante durant plus de quatre décennies. Cette longévité ne pourrait toutefois s’expliquer sans prendre en compte l’appui qu’apportent au méthodisme quelques-unes des personnes les plus influentes de Waterloo.   

*Continuez votre parcours en direction de l'Église St.Luke’s, devant l'Hôtel de Ville de Waterloo.



Excerpt of
Waterloo - Sur les traces de nos fondateurs

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad