Histoire de Sainte-Anne-des-Lacs

Sainte-Anne-des-Lacs

Photo source: Photo Collection Michel Andreoli


Peuplement

Autrefois connue sous le nom de Lac Marois, sa plus grande étendue d’eau, Sainte-Anne-des-Lacs fut d’abord peuplée par des colons venus des territoires situés au nord de Montréal. Une partie de ces colons quitte Saint-Eustache en 1837, ne souhaitant pas être mêlée ou affectée par la rébellion des Patriotes et la répression qui l'a suivie.

Villa du Soleil, lac des Seigneurs

La trentaine de lacs qui parsèment la municipalité porte dans plusieurs cas le nom de familles fondatrices : Guindon, Paquin, Raymond, Lessard, Paquette, Saint-Amour.
.....

Source photo : collection Michel Andreoli
Photographe : Ludger Charpentier, carte postale no 238

Église Sainte-Anne-des-Lacs

Au tournant du 20e siècle, alors que les catholiques doivent encore se rendre à Saint-Sauveur pour pratiquer leur culte, des villégiateurs anglo-protestants de Montréal, les Cameron, Copland, Billingsley, Allen, Jackson, célèbrent des messes en plein air au bord du lac Marois. Ils érigent au même emplacement la Lac Marois Union Church en 1911.
.....

Source photo : collection Michel Andreoli

Lac Marois Union Church

Des activités sociales et sportives, tennis, régates et soirées musicales, sont offertes par l’Église aux membres de la communauté grandissante. Le Lac Marois Country Club étant fondé en 1929, ses membres se voient octroyer le droit de construire leur chalet au bord de l’eau, sur le domaine de l’église.
.....

Source photo : collection Michel Andreoli

Lac Marois Country Club

Les catholiques francophones érigent à leur tour une chapelle dans l’ancien verger de Cyriac Saint-Amour (1849-1929), à l’endroit où ce dernier avait planté une croix. Il s’agit du premier pas vers la fondation d’une paroisse en 1946, puis, un an plus tard, vers la création d’une municipalité distincte.
.....

Source photo : collection Michel Andreoli
Photographe Ludger Charpentier, carte postale no 44

Auberge de jeunesse du lac Guindon

Sainte-Anne-des-Lacs compte alors quelque 300 résidents permanents. Le tourisme estival est implanté depuis belle lurette et les sports d’hiver, particulièrement le ski, bénéficient de la proximité de la gare de Shawbridge, où nombre de skieurs amenés par les trains de neige descendent chaque fin de semaine.
.....

Source photo : collection Michel Andreoli
Photographe : Ludger Charpentier, carte postale no 51

L’Étoile, Mont Sainte-Anne

Une première piste de ski alpin est tracée près du lac Loiselle. Dotée d’un téléski par messieurs Létourneau et Loiselle, cette dernière profite aux auberges voisines qui se remplissent de villégiateurs hivernaux. Déjà l’exemple des visiteurs a déteint sur la population locale ; dans les deux écoles à classe unique, qui accueillent respectivement 33 et 17 élèves, on organise des courses annuelles de slalom, la vitesse des concurrents étant évaluée grâce à un « vieux réveille-matin encore assez bon pour mesurer les secondes avec précision ».
.....

Source photo : collection Michel Andreoli
Photographe Ludger Charpentier, carte postale no 51

Vue de Sainte-Anne-des-Lacs en hiver depuis le lac

Le Mont Saint-Anne ouvre ses pentes au début des années cinquante tout près du lac Guindon. Preuve de son succès, en 1959 est inauguré en son sommet le luxueux chalet de ski L’Étoile.
.....

Source photo : Collection Michel Andreoli
Photographe : Ludger Charpentier, carte poste no 33

Skieuses sur le lac

Le prolongement de l’autoroute des Laurentides jusqu’à Sainte-Adèle en 1964, qui empiète sur le mont Saint-Anne, force toutefois la fermeture de la station. La dernière école de la municipalité ferme ses portes en 1972 et L’Étoile est convertie en copropriétés au cours des années 1990.
.....

Source photo : collection Michel Andreoli

Mont Sainte-Anne, vue de l’Étoile et du télésiège

Comptant aujourd’hui 3 700 résidents sur un territoire plus étendu qu’autrefois, Sainte-Anne-des-Lacs a vu nombre de ses vacanciers s’installer de façon permanente dans leur ancienne résidence secondaire.
.....

Source photo : collection Michel Andreoli

Auberge du Gros Sapin du lac Guidon

La municipalité vit aujourd’hui au rythme des camps de vacances estivales, ces derniers offrant aux jeunes une initiation à la vie de groupe, qu’elle soit laïque ou religieuse, et aux plus démunis, un temps de repos en communion avec la nature. 
.....

Source photo : collection Michel Andreoli
Photographe : Ludger Charpentier, carte poste sans numéro

Domaine du lac Guidon

Source photo : collection Michel Andreoli
Photographe : Ludger Charpentier, carte poste no 232 

L’étoile

Source photo : Photographe Anik Thibault

Crédits

Rédaction, recherche historique et iconographique : Marc-André Lapointe et Samuel Mathieu.

SOURCES

Serge Laurin, Histoire des Laurentides, Institut québécois de recherche sur la culture, 1989, 892 p. ; Michel Andreoli, Guide Historique de Sainte-Anne-des-Lacs ;  Jean-Pierre Bourbeau, Laurentides : la belle randonnée, QGID, 2005, 210 p. ; Jean-Pierre Bourbeau, Les Laurentides au temps du train du Nord, GID, 2013, 208 pages.



Excerpt of
Les Pays-d’en-Haut : entre ski et villégiature

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad