Histoire du Lac-des-Seizes-Îles

Les travailleurs du Moulin Duncan

Photo source: Photo : Arts et culture de Lac-des-Seize-Îles, collection Luc Lamond


Fondation du Lac-des-Seize-Îles

Le village de Lac-des-Seize-Îles doit sa fondation à l’arrivée du Chemin de fer de la colonisation de Montfort en 1897. Cette année-là, des pionniers en provenance de Roxton Falls et Saint-Joachim-de-Shefford viennent s’établir sur un territoire vierge. Une première chapelle d’obédience catholique, comprenant une école à l’étage, est construite en 1901 sur un terrain donné par Joseph Rodger. Une institutrice gagne alors dix dollars par mois, soit moins qu’une servante qui, en plus d’être logée et nourrie, en reçoit quinze.

Locomotive à la gare de Lac-des-Seize-Îles

Le lac possède 18 îles malgré son nom en usage depuis plus d’un siècle. Les deux îlots non considérées dans l’appellation étaient trop petits pour être habités.

On a donné aux seize autres îles les noms suivants :

Amsden - Christie - Meyers - Nettles - Aux Bleuets - Cook - Hawthorne
Rodger - Campbell - Corner - Lebel - Shetler - D’Été
Cossette - Gardner - Green 
.....

Source photo : collection Luc Lamond

Vue Est du village de Lac-des-Seize-Îles

Les villageois de Lac-des-Seize-Îles gagnent leur vie grâce au chemin de fer, à l’exploitation de la forêt et au tourisme. Les moulins à scie de Rodger (1897) et de Duncan (1910) taillent le bois pour la construction des maisons et des chalets, ou l’expédient par train à Montréal. Du chêne est envoyé en Angleterre pour la construction des bateaux de la reine Victoria.
.....

Source photo : collection Luc Lamond

Vue Ouest du village de Lac-des-Seize-Îles

Les rives et les îles du lac sont occupées par des villégiateurs pratiquant la pêche sportive ou des activités nautiques dès le tournant du siècle. Le Sixteen Islands Lake Fishing Club, encore actif de nos jours, est fondé en 1907. Le village offre à ses visiteurs plusieurs pensions et hôtels tels que le Manor House de Joseph Rodger, où le chef Mella tient une table réputée, et l’Hôtel du Lac-des-Seize-Îles, dont le permis de boisson – le seul dans la municipalité – en fera un haut lieu de socialisation jusque dans les années 1970.
.....

Source photo : collection Luc Lamond

Baigneurs à la plage Manor House

Le train est pour plusieurs la seule source de contacts avec l’extérieur. Par lui arrivent les voyageurs, le courrier, le fret et l’information. Au début du vingtième siècle, l’ancien président-fondateur du Chemin de fer de la colonisation de Montfort (1890-1898) et député fédéral Joseph Brunet, offre à la population du village le pavillon qui portera son nom. Il possédait une résidence d’été qu’on peut toujours apercevoir, rue Lapierre.
.....

Source photo : collection Luc Lamond

Vue du village depuis les montagnes

Le tourisme parvient mal à compenser le déclin de l’agriculture et la surexploitation de la forêt après la Seconde guerre mondiale. Les changements d’habitude de tourisme, induits par le développement des routes et le démantèlement des voies ferroviaires (1962), nuisent à la rentabilité des hôtels dont plusieurs seront démolis.
.....

Source photo : Arts et culture de Lac-des-Seize-Îles, collection Luc Lamond

Vue du village depuis le quai de la famille Brunet

L’époque n’en est pas moins porteuse de renouveau. Promulguée en 1885, la Loi québécoise sur les clubs de chasse et de pêche avait pour objectifs de mieux faire respecter le règlement sur la protection du gibier et du poisson, tout en assurant un revenu à l’État par la location de territoires à des organisations privées. Elle avait toutefois provoqué la cession d’immenses étendues de terre et de leurs ressources fauniques à une élite, notamment états-unienne.

En 1960, 2 200 clubs privés, dont des dizaines pour la région des Hautes-Laurentides, avaient en exclusivité 78 000 km2 de territoire dans la province, la seule possibilité qu’avaient les populations de ces contrées d’y accéder étant de s’y faire engager comme guides ou comme garde-chasse. Cédant à la pression populaire, le gouvernement de procède en 1978 au démantèlement des clubs privés. À Lac-des-Seize-Îles, l’ancienne pension Manor House est démolie pour faire place à une plage publique, rendant de ce fait le lac à la population locale.
.....

Source photo : collection Société d’histoire et de généalogie des Pays-d’en-Haut, 13-01-16

Vue du Lac-des-Seize-Îles

Source photo : collection Société d’histoire et de généalogie des Pays-d’en-Haut, 13-01-04
.....

De nombreux chalets d’été seront par la suite convertis en résidences permanentes. Le travail mené actuellement par l’Association de Lac-des-Seize-Îles, qui vise à préserver les milieux naturels des élans de suburbanisation affectant des municipalités des Laurentides plus proches de Montréal, est symbolique de l’attachement des habitants à un certain mode de vie. La Coopérative de solidarité des quatre pôles propose pour sa part un développement écotouristique comprenant sentiers de randonnées et navette sur le lac. Le Corridor aérobique, dont le tracé suit l’ancienne emprise du Chemin de fer de Montfort, offre plus de 50 kilomètres de piste accessibles aux skieurs et aux cyclistes. Le Club de pêche de Lac-des-Seize-Îles offre à ses membres une gamme d’activités aquatiques, incluant cours de natation, de plongeon, de nage synchronisée et de sauvetage, en plus d’organiser des régates de natation et de bateau en été.

Arrivée du train à la gare de Lac-des-Seize-Îles

Source photo : Arts et culture de Lac-des-Seize-Îles, collection Luc Lamond
.....

En 2011, un comité de citoyens secondé par la mairesse Jo Anne Fandrich a érigé un nouveau pavillon Brunet au centre du village, le précédent n’ayant pas survécu à la disparition de la voie ferrée. Respectant l’esthétique et les dimensions de leur précurseur, le pavillon actuel est conçu comme lieu de rencontre pour les résidents et de repos pour les utilisateurs du Corridor aérobique.

Hôtel du Lac-des-Seize-Îles

Les plongeurs Jean-Louis Courteau et Jacques Lech ont récemment extrait des fonds du lac un vase huron, puis un second vase iroquoïen du Saint-Laurent, âgés respectivement de 500 et de 700 ans. Ces artefacts d’une valeur inestimable offrent un nouveau fondement historique au lien qu’entretient Lac-des-Seize-Îles avec son environnement.
.....

Source photo : Arts et culture de  Lac-des-Seize-Îles, collection Luc Lamond

Crédits

Recherche historique et iconographique, rédaction : Marc-André Lapointe et Samuel Mathieu

SOURCES

Municipalité de Lac-des-Seize-Îles, artseizeiles.com/ ; Patri-Arch, Les clubs de chasse et pêche, 2016, 5 p. ; Luc Lamond, Magasin et bureau de poste ; Plage ; Moulins à scie ; École, https://luclamond.files.wordpress.com ; Coopérative de solidarité des quatre pôles, http://coop4poles.com/  et Facebook ;
Serge Laurin, Histoire des Laurentides, Institut québécois de recherche sur la culture, 1989.



Excerpt of
Les Pays-d’en-Haut : entre ski et villégiature

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad