Les caveaux à légumes à Château-Richer

Les caveaux à légumes

Photo source: Centre de Généalogie, des Archives et des Biens Culturels de Château-Richer


Un caveau à légumes

Caveau situé devant le 7025 avenue Royale à Château-Richer (photo, 1980)

Source: Centre de Généalogie, des Archives et des Biens Culturels de Château-Richer

Les caveaux à légumes

Les caveaux à légumes de la Côte-de-Beaupré sont des constructions de pierre très souvent situées à proximité de l'habitation et enfouies tout au long du coteau sillonné par l'avenue Royale. L'origine d'un tel bâtiment de conservation des aliments vient des Amérindiens et les habitants de la Nouvelle-France l'ont rapidement adapté à leur mode de vie. L'histoire de la région a été fortement influencée par l'agriculture. Le caveau est un des témoins du caractère agricole et de l'organisation des débuts de la colonie.  

Le visiteur peut admirer ces vieilles constructions tout au long de son parcours sur la route de la Nouvelle-France, dont certaines sont agrémentées de plaques commémoratives et de panneaux d'interprétation. Château-Richer en compte une vingtaine sur la trentaine qui existent sur toute la Côte-de-Beaupré. 

Source: Buteau, Lise (2005). « Château-Richer, Terre de nos ancêtres en Nouvelle-France », page 297

Texte de la narration

Papi : On est maintenant devant le 7176 avenue Royale et vous avez sur votre droite un bel exemple de caveau à légume. On retrouve à Château-Richer des petits bâtiments sur le côté nord de l’avenue Royale. Ils sont uniques à la Côte-de-Beaupré et sont particulièrement nombreux à Château-Richer. On en compte 25 mais la grande majorité se retrouve à l’est du village et donc à l’opposé de la promenade que nous faisons aujourd’hui. Ces caveaux ne sont pas des ouvrages copiés de pratiques en France qu’auraient amenés avec eux les premiers colons. Ce sont les Amérindiens qui conservaient leurs légumes et leurs grains dans des fosses creusées à même la terre. Les premiers colons ont adapté ces pratiques en construisant ces petites structures en pierre. Il existe deux types de caveaux : les caveaux voutés et les caveaux à pignons. Les caveaux sont toujours recouverts de terre et, à l'arrivée de l'hiver, c’est la neige qui augmente le facteur isolant de la structure. Pour empêcher le froid d'entrer, l’habitant posait toujours deux portes pour bien isoler l’ouverture. 

Papi : Pouvez-vous me dire ce que l’habitant mettait dans son caveau ?

Guillaume : Des pommes de terre et des carottes ?

Papi : Oui, Guillaume.

Delphine : Des navets, des panais, des oignons, des choux, des courges, des citrouilles ?

Papi : Encore 

Guillaume : Les enfants désobéissants?

Papi : Non Guillaume mais l’habitant y entreposait aussi des fruits, les pommes par exemple. 



Excerpt of
Histoire et légendes de Château-Richer | Circuit de 11,6 km

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad