Mobilité durable

Modérons nos transports!

Vous vous trouvez devant le Pavillon Georges-Cabana sur la nouvelle piste cyclable inaugurée en 2019. Ici, on fait de plus en plus place au transport actif, au transport en commun et au transport intermodal. 

De l'autostop au covoiturage!

Ce n’est pas d’hier que les étudiantes et étudiants de l’Université adoptent des modes de transport responsables. Au tournant des années 70, ils avaient pris l’habitude de faire de l’auto-stop pour partir du Campus principal. Devant la Faculté des sciences, à droite de l'agora, des plaques d’identification «Est» et «Nord» étaient installées sur les lampadaires. Les auto-stoppeurs n’avaient qu’à se placer sous l’une ou l’autre des plaques pour signifier aux bons samaritains le quartier de la ville où ils désiraient se rendre. 

Cette tradition est peut-être à l'origine de l'implantation, à la fin des années 80, d'un système de covoiturage qui permet aux étudiantes et étudiants d’inscrire leurs offres et leurs demandes de transport pour des déplacements à l’extérieur de Sherbrooke. 

Moins d'auto solo, plus d'espaces verts


Toutes les pistes cyclables mènent à l'UdeS

Avec son relief vallonneux, Sherbrooke est un véritable terrain de jeux pour les sportifs à vélo. Bon nombre de pistes cyclables permettent de circuler de façon active entre la maison, le lieu de travail et d’études. L’Université a d’ailleurs inauguré un nouveau tronçon à l’automne 2019 qui permet de boucler les trajets de sa communauté. 

Été comme hiver, les adeptes sont de plus en plus nombreux à troquer la voiture pour ce mode de transport actif, bon pour le cœur et pour la planète. Durant la belle saison, sur les trois campus de l’Université, la communauté universitaire peut emprunter gratuitement des vélos en libre-service : une façon tout-à-fait UdeS de démocratiser et de promouvoir les déplacements en vélo!

Une coop loin de dérailler!

Située sur le campus principal, la coopérative La Déraille offre à ses membres l’accès à un atelier de mécanique de vélo tout équipé. Son but: faciliter la pratique du cyclisme utilitaire en développant l’autonomie de ses membres dans l’entretien de leur bicyclette. 
Fondée en 2013, La Déraille compte aujourd’hui près de 450 membres et une  dizaine de bénévoles d’atelier par session. C’est elle qui a installé en 2015 la première borne de réparations en libre-service sur le campus principal. 



Excerpt of
L'Université de Sherbrooke et ses trésors verts

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad