Pavillon Tabaret et nouveau départ

Le Pavillon Tabaret

Symbole de l’Université et siège de la haute administration, le pavillon Tabaret a été construit en plusieurs phases (1905-1931) pour remplacer l’Édifice central. Au fil des ans, il a logé tour à tour des dortoirs pour les étudiants, un réfectoire, des salles de jeux, un gymnase, une chapelle et une de ses ailes a servi à loger des professeurs oblats.

[Image: Collection 38, NEG-NB-38A-2-287, Crédit: l’Université d’Ottawa]

Père Tabaret

Le père Joseph-Henri Tabaret (o.m.i.) est le fondateur de l'Université. Il dirige l'institution une trentaine d’années au 19e siècle. C'est sous sa direction que le Collège devient une véritable université. Le pavillon a d'ailleurs été nommé en son honneur.

Une statue de bronze à son effigie se trouve aussi installée en façade. Celle-ci a été offerte à l’Université en 1889 par d'anciens étudiants.

[Image: Collection 38, PHO-NB-38-2757, Crédit : [W. Walker, Montréal].]

Université publique

Afin d’accéder aux subventions nécessaires pour assurer le développement de l'Université, les Oblats l'ont déconfessionnalisée. C'est ainsi que l'Université d'Ottawa devient une institution publique en 1965. Les Oblats, qui dirigent l'Université depuis sa fondation, conservent pour eux les facultés ecclésiastiques et fondent l'Université Saint-Paul.

Un de ces Oblats a été recteur de l’Université d’Ottawa jusqu’en 1984, le père Roger Guindon, o.m.i..  Son successeur, Antoine d’Iorio, deviendra le premier recteur laïque de l'histoire de l'institution.

[Image: Fonds 6, PHO-NB-6-564, Crédit : l’Université d’Ottawa]

Plaque commémorative

Remise à l’Université en 1966 par la Commission des sites archéologiques et historiques de l’Ontario, une plaque commémorative reconnait le caractère historique du site que vous visitez. Son dévoilement s’est déroulé dans le cadre du centenaire de la charte universitaire, en présence de Pauline Vanier, l'épouse du Gouverneur général du Canada de l'époque, Georges P. Vanier.

Madame Vanier est à la fois la première femme et la première personne laïque à occuper le poste de chancelier, le poste le plus haut dans la hiérarchie de l’Université.

[Image: Collection 38, PHO-NB-38AH-7-6, Crédit : Inconnu]



Excerpt of
Circuit du quadrilatère historique de l’Université d’Ottawa

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad