L’atelier de sculpture autochtone

Résurgence de pratiques traditionnelles

Le village de Carcross participe à la résurgence des pratiques artistiques autochtones dont le territoire est témoin ces dernières années. La sculpture a pris une part importante dans ce processus, avec l’ouverture d’un atelier en 2009.

Le sculpteur local Keith Wolfe Smarch y travaille en étroite collaboration avec son fils, Erin Grey Wolf Smarch, sur des pièces d’envergure. Leur style est inspiré de l’art tlingit, du fait de la proximité géographique, historique et culturelle des Autochtones de la côte. Ils y enseignent aussi la sculpture aux jeunes désireux d’explorer cette pratique artistique. Keith est un artiste de renommée internationale; ses œuvres sont installées en Suisse, au Japon, en Australie, et font partie de la collection du palais de Buckingham.

Si vous passez devant l’atelier de sculpture et que la porte est ouverte, entrez! Vous pourrez voir les artistes à l’œuvre et discuter avec eux de leurs créations.

Photo : Sculpteurs dans l’atelier
Crédit photo : Gouvernement du Yukon

Cabines peintes

Carcross est l’une des communautés du Yukon situées dans un paysage enchanteur.

Les cabines peintes et les totems d’inspiration tlingit font partie d’un projet de village commercial qui a vu le jour en 2013 et de revitalisation des bords du lac. Les cabines abritent chaque année des entreprises locales qui permettent aux visiteurs de vivre une expérience agréable dans la communauté, tout en s’informant sur l’histoire de la région.

Toutes sont ouvertes en été, et certaines, dont le café Caribou Crossing, ouvrent leurs portes aux promeneurs hivernaux.

Crédit photo : Edith Bélanger

Les danseurs Dakhká Khwáan

Le groupe de danse Dakhká Khwáan s’est formé en 2007 sous la direction de Marylin Jensen, femme tlingit originaire de Carcross. En moins de dix ans d’existence, les danseurs ont acquis une renommée internationale, en se produisant  notamment aux Jeux olympiques de Vancouver de 2010 et dans d’autres événements d’envergure qui les ont menés jusqu’en Nouvelle-Zélande.

Le groupe se réapproprie sa langue et ses valeurs traditionnelles à travers la pratique artistique du chant, du jeu de tambours, des contes et de la danse. Ses membres contribuent ainsi à la revitalisation et à la transformation sociale de leur communauté.

Le groupe Dakhká Khwáan a pris forme avec six personnes en 2007; il est aujourd’hui composé de 25 membres qui représentent les communautés tlingits de l’intérieur. Leur point commun existe dans leur lignage ancestral tlingit, culture autochtone originaire des côtes du nord-ouest du Pacifique. Dakhká Khwáan signifie « peuple/nation de l’intérieur des terres ».

Crédit photo : Gouvernement du Yukon, Derek Crowe



Excerpt of
Les aventuriers des lacs du sud

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad