La croisée des chemins à Stornoway

Les débuts de Stornoway

Photo source: © 2019 Tous droits réservés 9029-1949 Qc inc.


Texte de la narration

Vous êtes à la croisée des chemins du village de Stornoway, sur le Sentier des Écossais, sur les traces de Donald Morrison. D’un côté, la route 108, de l’autre, la 161. 

Pour les premiers immigrants venus s’établir dans la région, tout n’était que forêts, grosses pierres et misère. Certains d'entre-eux se sont démarqués, notamment une famille irlandaise, du nom de LEONARD :

Les LEONARD ont construit le premier hôtel de Stornoway. Ils y ont aussi eu un magasin général. Deux des premiers maires étaient aussi des Léonard.

Au plus fort de la traque de Donald MORRISON, la famille LEONARD s’est particulièrement impliquée pour aider le fugitif.

MORRISON
Les Léonard ont mis sur pied un réseau d’informateurs dans le but de me protéger et de me dire où se trouve la police. Plus de 125 ans après ma mort, je leur en suis toujours très reconnaissant.

NARRATION
Stornoway, jusqu’alors reliée à Sherbrooke par des routes de piètre qualité, voyait dans le chemin de fer un espoir de progrès. Malheureusement, l’itinéraire choisi par les constructeurs de la voie ferrée a été tracé plus au sud, en direction de Nantes.  C'est en bonne partie ce qui explique qu'à compter de 1880, la municipalité a lentement cessé de croître.

De nos jours, Stornoway est située le long d'une route provinciale et offre une diversité de services aux visiteurs de passage. Elle possède d'ailleurs le statut officiel de Village-relais. La population actuelle est d'environ 600 habitants, surtout des francophones.



Excerpt of
Sentier des Écossais | Sur les traces de Donald Morrison

View the complete tour with the BaladoDiscovery app for free on Android or iPhone/iPad